L'histoire

Une scène de jeu : une île avec des armes. En off : « Ben dis donc, pour la conquérir, il me faut un peu plus de force de frappe. »
Max et son copain sur une tablette. « Il existe des upgrades de performance. Un franc seulement par chargement », dit le copain. « OK, une seule fois. »
À nouveau une scène de jeu. Une bombe fait sauter l’île. En off : « Merde ! Il nous a torpillés ! »
À nouveau une scène de jeu. Une bombe fait sauter l’île. En off : « Merde ! Il nous a torpillés ! »
Un splitscreen avec des écrans de tablette. On y lit : « Bois pour construire des armes : 2 CHF » et « Élixir de monstre : 2 CHF. »
Les deux garçons, les yeux chavirés, ne font rien d’autre que pianoter frénétiquement sur la tablette.
Une scène de jeu. Un caïd avec des sacs d’argent : « Félicitations, tu es le plus riche et le plus puissant souverain de toute l’App-Alonie. »
Les deux garçons lèvent les bras au ciel et poussent des cris de joie. « Ouaih, on a réussi ! »
Trois semaines plus tard. Le père avec une facture Visa. Il hurle : « Max ! Tu me ruines ! »